• Fin de la première croisière Martigues – Paxos

        

    Fulmar a parcouru 988NM depuis le départ de Martigues en 15 jours de navigation, soit une moyenne de 66NM par jour. (Il a fallu faire une relâche forcée à la pointe du talon de l’Italie pour attendre la livraison du nouveau pilote auto).

    trace croisière 2013-1

    166h de navigation, dont 116 au moteur.

    Commence une navigation en solo jusqu’à l’arrivée de Juliette et compagnie, mi-juillet.

    D’abord, je resterai au petit port de Gaios, sur l’île de Paxos, deux ou trois jours, pour pousser l’étude des navigations suivantes, créer des cartes google-earth géo référencées pour permettre le contrôle des cartes grecques parfois imprécises. Egalement terminer l’armement du bateau pour la côtière et quelques travaux techniques, entre autres l’étude de l’installation du nouveau pilote auto.

    Puis je continuerai vers le sud, île par île, jusqu’à l’entrée du golfe de Patras.

    D’ici-là, j’aurai dû décider si le bateau reste en mer Ionienne en attendant Juliette et Cie, ou s’il passe en mer Egée, pour les embarquer à Athènes. J’ai commencé pour cela à parler avec d’autres navigateurs qui connaissent les îles Ioniennes en fin juillet.

    Ce qui est déjà clair, c’est qu’à partir de juillet, il ne faut pas espérer beaucoup de vent ici. Et les mouillages sont souvent envahis par des flottilles de 10 ou 20 bateaux de location qui arrivent en armada et qui occupent le terrain.

    Reste à savoir s’il y a assez de mouillages qu’ils ne fréquentent pas, parce que trop petits pour les accueillir. Si non, le passage en mer Egée s’impose, soit dès l’embarquement de l’équipage de Juliette à Patras, soit avant.

    A suivre.

    Quelques photos en tour d’horizon du port de Gaios, depuis le bateau.

    gaios 1 gaios 2
    gaios 3 gaios 4
    gaios 5 gaios 6

    gaios 7