• J-2 Réfléchissons bien.

    Nous aurons à rendre compte à notre conscience, car cette fois, nous ne sommes pas juste devant des options quasi-équivalentes. Une chance est à tenter, qui ne passera peut-être pas deux fois.

    Attention, pour ceux d’entre nous qui hésitons encore, ne cliquons pas à la légère pour écouter le discours de Mélenchon de Dijon, du 18 avril, car alors nous ne pourrons plus dire que nous n’avions pas été prévenus !

     

    Les fenêtres de l’histoire

    par Frédéric Lordon, mondediplo,19 avril 2017

    "La candidature Mélenchon est cette calamité de la différence indésirable, celle qu’il fallait impérativement empêcher de surgir pour préserver l’identité bien installée de « l’antisystème » et du « nauséabond » — c’est-à-dire l’assurance tous risques du système."

    "L’histoire se montre parcimonieuse quand il s’agit d’ouvrir quelques fenêtres aux dominés. Mais il lui arrive de le faire, même si c’est sur le seul mode de l’entrebâillement. Sans doute les luttes sociales n’ont-elles pas à attendre que les fenêtres s’ouvrent toutes seules, et il leur arrive de les forcer elles-mêmes — 1968, 1995… Mais elles ne se portent pas plus mal quand quelqu’un vient leur tirer le loquet. La moindre des choses c’est de ne pas dormir à ce moment-là et, bien réveillé, de donner de l’épaule comme il faut, pour qu’enfin on respire."

     

    «Et un sourire» Pour Jean-Luc Mélenchon, un dernier grand meeting avant l'inconnu

    Rachid Laïreche, Libération — 19 avril 2017

     

    Michaël Fœssel : « Mélenchon a intégré la tradition antitotalitaire »

    LE MONDE | 18.04.2017

    Dans une tribune au « Monde », le philosophe (chaire de philo à polytechnique) s’élève contre ceux qui voient dans le programme du candidat de La France insoumise une possible dérive dictatoriale.

     

    Comment fonctionne «Discord insoumis», l'outil numérique pro-Mélenchon?

    Oihana Gabriel 20minutes - 18/04/17

    Nouvelle forme de lutte, cette plateforme qui permet aux militants de La France insoumise de débattre et de proposer de nouveaux sites pour défendre les idées de Mélenchon…

     

    Zone euro : qui doit réformer d’abord, la France ou l’Allemagne ?

    Romaric Godin - blog Le Mouvement Réel – 19/4/2017

    Le véritable enjeu : Emmanuel Macron propose de réformer d’abord la France pour pouvoir obtenir de l’Allemagne un cadre plus coopératif en zone euro. Mais l’urgence ne serait-elle pas plutôt de réformer l’Allemagne ?

     

    En attendant dimanche soir, je me délecte avec le bouquin L’ère du peuple : Mélenchon sait ce que c’est le peuple, pas juste de façon sociologique, mais comme un auteur de science-fiction décrirait un être protéiforme qui émerge des scories de la fin d’un monde. Je retrouve chez lui ce qui m’avait fait espérer dans Chaosmose de Guattari, il y a 25 ans.

     

    Mélenchon : les graines de l’espoir

    par François Ruffin – Fakir - 17/04/2017

    « Ça sent le printemps et la poudre. »

     

    Et si Jean-Luc Mélenchon était le seul à pouvoir battre Marine Le Pen?

    Gaël Brustier — Slate — 14.04.2017

    La percée du candidat de la «France insoumise» semble accréditer l’idée selon laquelle, désormais, dans une crise de régime devenue paroxystique, seul un populisme progressiste pourrait battre le national-populisme du FN.

    Membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, chercheur en science politique, spécialiste des droites et des dimensions culturelles de la politique, Gaël Brustier est l'auteur de plusieurs essais dont A demain Gramsci (Éditions du Cerf, 2015).

     

    Sondages d’intention de vote: donnez-nous les marges d’erreur!

    Arnaud Mercier — Slate — 11.04.2017

    Un excellent article sur la valeur des sondages.

    Arnaud Mercier est professeur en Information-Communication à l'Institut Français de presse, Université Paris II Panthéon-Assas.

     

    Romaric Godin, qui vient de quitter La Tribune,‏ lance un blog personnel

    @RomaricGodin 8 avr 2017

    Son départ fait suite à la suppression, en février, du service de macroéconomie de La Tribune, dont il était rédacteur en chef adjoint, par Franck Julien, président du groupe industriel Atalian, nouvel investisseur dans le journal.

    L’adresse du blog est https://lemouvementreel.com/

    Trois articles de fond postés depuis le lancement hier : Comprendre la crise politique française - Le Portugal, modèle pour la gauche européenne ? - La Grèce victime de l’entente entre le FMI et ses créanciers.

     

    Les fiches de secours pour vous aider à trouver le candidat de votre coeur

    Titiou Lecoq – Slate, le 8 avril 2017

    François Fillon : Il aime le général de Gaulle et gérer un pays comme une entreprise privée. Il n’aime pas la double nationalité français/méchant et les gens qui créent de la dette en demandant des salaires. Sa particularité : il est fournisseur officiel de moments de malaise à la télé.

    Benoît Hamon : Il aime un peu de revenu universel pour tout le monde mais pas tout à fait selon l’âge et la situation. Il n’aime pas les pesticides cancérigènes et Manuel Valls.

    Marine Le Pen : Elle aime la France éternelle des clochers qui se dressent fièrement dans le ciel de la liberté, le patriotisme économique, le patriotisme culturel, le patriotisme fiscal, le patriotisme familial, le patriotisme intellectuel, le patriotisme culinaire, le patriotisme numérique, le patriotisme textile, le patriotisme utérin. Elle n’aime pas tout le reste.

    Emmanuel Macron : Il aime ce qui marche. Il n’aime pas ce qui ne marche pas.

    Jean-Luc Mélenchon : Il aime les assemblées constituantes, l’économie de l’océan, la 6ème République et parler comme un député de la 3ème République. Il n’aime pas la 5ème République, les journalistes, Assassin’s Creed Unity.

     

    Les droits des femmes : Parité, harcèlement, violences conjugales, IVG, PMA

    Interview au QG de Jean-Luc Mélenchon | ELLE Société

    YouTube Ajoutée le 6 avr. 2017

     

    Le «lettré» Mélenchon et ses «têtes» militantes

    Simon Blin Libération — 5 avril 2017

    Le leader de La France insoumise s’entoure d’universitaires actifs sur le terrain, loin de la figure du «conseiller du prince». Intellectuel revendiqué, il s’appuie aussi beaucoup sur lui-même.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :