• L'album photo de la première croisière 2012 est en ligne

    ici  FULMAR 2012/1 FULMAR 2012/1

    J'ai mis  a profit cete première des deux journées au port obligé (coup de vent de nord en cours sur Côte ligure, Corse et Sardaigne) pour ordonner, redresser et nettoyer les photos disponibles (celles d'Adrien, certaines splendides, vous verrez, et le miennes - Loelia n'avait pas son raccord USB, j'ajouterai les siennes plus tard).

    Le journal de bord sur le blog, ce sera pour cet automne.

    Cette première croisière s'est déplacé sur 440NM, dont plus de la moitié à la voile, en 100 heures de navigation.

    Les moments marquants:

    - une semaine bien remplie avant le départ de Martigues, peinture, armement, et fabrication d'un capot de descente coulissant en forme galbée, en contreplaqué 3 couches polyester (une belle coopération avec Adrien qui a pu mettre a profit sa formation de menuiserie): l'ancien était cassé, et le nouveau, commandé depuis plusieurs mois, n'était pas arrivé. On ne pouvait pas partir sans (sécurité). Celui que nous avons fabriqué est plus solide que l'original en plexy, et ne laisse pas passer le soleil. D'autres améliorations ont été apportées: la colonne de barre a été grattée et repeinte par Loelia, un soutien de bôme est installé, qui rend la balancine inutile, l'accastillage de pont est entièrement revu, une cône de distribution du mouillage est installé dans la baille à mouillage (ces trois dernières choses en coopération avec Hugo).

    - mise à l'eau le 29, tentative de rejoindre le Frioul, mais le louvoyage contre un vent d'est de 25 noeuds dans une mer formée nous oblige à faire demi-tour. 

    - des Embiez à la presqu'île de Giens, une belle navigation au vent arrière Génois seul enroulé de moitié avec 25 à 30 noeuds de vent d'ouest; du 7 noeuds minimum en permanence.

    - une très belle traversé de Giens à Asinara (corne NW de la Sardaigne): 150NM en 27h, dont les 14 premières au travers à 6,5 noeuds sans faiblir une seule fois.

    - le "thon du ciel II": le thon du ciel, c'était un cadeau d'un plaisancier qui avait avait, lors de sa traversé en juillet 2011, pêché un thon rouge. Pour ne pas le gâcher, il l'avait partagé avec les autres bateaux du mouillage. Julie a immortalisé cela par sa sculpture qui est exposée dans le bateau. On en avait pour deux repas à 6. Cette année encore, au surlendemain également de notre traversée, un jeune belge nous fait exactement la même offre, 1,5kg de filet de thon rouge dans notre four, piqué à l'ail, à feu très doux.

    Pour les mouillages, visites, baignades et ambiance à bord, les photos suffisent.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :