• Les améliorations du printemps 2014

    ombre sur l’intégralité du pont, compteur d’eau douce, compteur de chaîne du mouillage, rénovation annexe, panneaux de pont neufs  

    Il s’agit là uniquement des améliorations qui concernent le confort à bord. (D’autres améliorations techniques ont été apportées, qui concernent la sécurité et la fiabilité du bateau, que je ne détaillerai pas ici).

     

    Ombre intégrale :

    Lorsque le bateau est au mouillage, son orientation par rapport au flux d’air permet de ventiler suffisamment l’intérieur du bateau la plupart du temps. Mais au port, lorsque le vent est faible, et en plus de travers, l’intérieur était intenable une bonne partie de la journée, et la tentative de sieste était plutôt une partie de sauna.

    J’ai trouvé chez le quincailler de Halkoutsi du filet d'ombrage en polypropylène vert, traité anti-UV: 36 mois, qui arrête 65% de la lumière, tout en laissant passer une partie de l’air. En 2m de large. A 1,80€ le m. J’en ai acheté 20m, et à la machine à coudre, avec des bouts de sangles et des mousquetons, en trois parties, voilà le résultat. Mis en place en 10mn, démonté et rangé dans un petit sac à voile en 5mn, voilà le résultat.

    Cockpit plus agréable, même avec la lumière rasante du petit déjeuner ou des fins d’après-midi. A l’intérieur, lorsqu’il n’y a pas de vent, pas plus chaud que dehors. Et dès qu’il y a une petite brise qu’on peut défléchir, ou avec le ventilateur au port, le bien-être.

    ombre (1) (Copier)

    ombre (2) (Copier)

    ombre (3) (Copier)

     

    Compteur d’eau douce :

    Lorsqu’on est sur le dernier réservoir, l’eau suffira-t-elle jusqu’au prochain port ? Peut-on se permettre encore un mouillage ?

    Un compteur d’eau de gardena à 40€ installé à la sortie de la pompe, avec remise à zéro quand on change de réservoir permet à tout moment de savoir où on en est.

    Utile également en début de croisière pour que les équipages puissent avoir une idée des résultats de leurs efforts d’économie.

    compteur eau (Copier)

    Sur la photo : 109l, il va falloir basculer sur le réservoir suivant avant la douche de ce soir, qui utilise 15l, pour ne pas avoir à le faire tout savonné.

     

    Compteur de chaîne du mouillage :

    Les petits marqueurs de couleur qui se défont, ou dans la précipitation on oublie de regarder passer le marqueur, on encore lorsque je suis seul à bord et que je manœuvre le mouillage à la descente ou à la remontée depuis la barre…

    D’abord, j’ai fait de belles marques de peinture sur la chaine, sur une dizaine de centimetres tous les 5m, avec le code couleur habituel, ce qui est déjà une grande amélioration par rapport aux minuscules et éphémères marqueurs en plastiques. J’en ai profité pour peindre l’ancre en blanc, pour qu’on la repère lieux au mouillage.

    Mais avant le quitter Strasbourg, j’avais acheté un odomètre de vélo chez décathlon, comptant mettre en œuvre la fiche pratique de Peio http://www.plaisance-pratique.com/un-compteur-de-chaine-tres-bon .

    Fil rallongé passé à l’intérieur, passe-câbles étanches, écran sur le balcon arrière : je vois défiler la longueur de chaine lorsque je recule au quai. Me permettra également, avec un équipage, de ne pas avoir à faire crier l’équipier qui mouille pour signaler au fur et à mesure la longueur mouillée.

    compteur chaine (3) (Copier)

    Sur la photo de l’écran : 10m

    compteur chaine (1) (Copier)

    Le capteur est collé à l’époxy sur le carter du guindeau et l’aimant sur le côté du barbotin.

     

    Rénovation de l'annexe :

    L’annexe était devenue collante, de par la dégradation du PVC par les UV. Il m’a fallu une bonne demi-journée pour la ravoir avec du MEK, l’automne dernier, et bien entendu, cela diminue l’épaisseur du PVC.

    Avec des récups de tissus de l’ancien bimini, et en collant des patchs de maintien en pvc découpés dans une annexe trouvée à la poubelle…

    J’en ai profité pour confectionner des patchs pour installer des anneaux de traction latéraux. Toujours avec le pvc de récup et les planchers de cette annexe, j’ai complété le plancher et rendu les planches solidaires l’une de l’autre, qui avaient tendance à se chevaucher et à se rassemble à l’arrière. J’ai également reverni le tableau arrière, fait quelques réparations.

    annexe rénovée (2) (Copier)

    Elle tiendra encore quelques années, et sera bien plus agréable à utiliser qu'avant.

     

    Panneaux de pont neufs :

    Il fallait s’en occuper. Plexi rayés et faillancés. Fuites dues aux cadres déformés et aux joints dégradés. Fêlures au passage des vis des dorades. Manettes cassantes qu’il fallait remplacer régulièrement. Frictions pour le maintien en position ouverte inopérantes, d’où chutes en arrière sur le pont lors d’une ouverture intempestive, ou actionnée par un bras trop court, et nécessité de caller en position entr’ouverte… J’ai trouvé chez un fabriquant anglais des clones des anciens panneaux, moins cher que la moitié de ce qu’auraient coûté les panneau de marque de remplacement, et moins cher également qu’une rénovation douteuse.

    panneau pont devant (1) (Copier)

    Pour voir les détails de l’opération de remplacement : http://www.plaisance-pratique.com/panneaux-lewmar-vetustes

    Et dans la foulée, pour les protéger des UV et assombrir l’intérieur, j’ai confectionné des caches en tissus.

     panneau pont occultation (Copier)