• Ma lecture de l'actu en avril

        

     

    Royaume Uni : Pourquoi Jeremy Corbyn ne veut pas du Brexit

    Par Romaric Godin - La Tribune 15/04/2016

    Le choix était délicat pour le chef du parti travailliste, dont l'euroscepticisme est connu. Mais Jeremy Corbyn est parvenu à prendre une position originale en ménageant l'avenir.

     

    Chantal Mouffe: «Il est nécessaire d’élaborer un populisme de gauche»         

    8 avr. 2016 | Par Joseph Confavreux - Mediapart.fr

    Le titre n’est pas bon : elle y parle certes de populisme, dans le même sens que dans un débat avec Laclaud et Mélenchon signalé précédemment ici ; mais surtout, elle y précise les conditions de la politique et de la démocratie.

    Elle propose de distinguer « deux façons fondamentales de concevoir la politique. Soit une conception associative, exprimée notamment par Hannah Arendt, où l’on agit en commun et on essaye de trouver une harmonie dans nos différences. Soit une conception dissociative, qui reconnaît que la société est divisée, et où l’on trouve nécessairement du conflit. Elle a été théorisée par Hobbes, Machiavel ou Carl Schmitt. ».

    Elle considère la démocratie comme un « espace agonistique, constitué par une lutte entre adversaires, qui se distingue d’un lieu antagonistique, où s’affrontent des ennemis, mais aussi d’un simple conflit entre compétiteurs dont les intérêts pourraient être traités au moyen d’une négociation, ou réconciliés à travers une délibération. »

    Elle salue, avec des réserves, en les distinguant, le mouvement des Nuit debout de celui des Indignés, qui a trouvé une voie politique institutionnalisée avec Podemos, inspiré par la notion de « démocratie radicale », qu’elle a élaboré avec Ernesto Laclaud, il y a trente ans, au début de leur collaboration.

    Télécharger « Chantal Mouffe_ «Il est nécessaire d’élaborer un populisme de gauche».pdf »

     

    "Grexit", "Brexit", "Nederxit"... Pourquoi l’Europe a-t-elle peur des référendums ?

    Sevin Rey-Sahin - L'Obs le 07 avril 2016

     

    De la sortie de l’Euro à la reconstruction de l’économie française

    par Jacques Sapir · 6 avril 2016

     

    Pourquoi la Grèce et le FMI s'opposent frontalement

    Par Romaric Godin  |  04/04/2016

    Pour comprendre ce qui de passe à propos des fuite de Wikileaks "FMI/<Grèce"

     

    Un dernier french cancan devant le capital ?

    Faut-il rassurer l’entreprise, ou l’assurer, ou nous en occuper ?

    par Laurent Cordonnier, 31 mars 2016

    (recommandé par Thierry de Troll)

    Extraits:

    « … L’ambition orgiaque du capital de régenter le monde pour le couvrir de tous ses bienfaits ne pouvait s’accomplir paradoxalement que si on laissait ses ravages s’accomplir jusqu’à leur splendide dévastation. Que le capital ait eu besoin de la société, laquelle tentait tant bien que mal de le tenir en respect, pour survivre à sa pulsion de mort et prospérer un tant soit peu, comme il en a peut-être administré la preuve, à son insu, durant les trente glorieuses — durant l’ère révolue du New Deal — restera à jamais une idée étrange pour les incultes, dont les inspirateurs de la loi El Khomri ne sont plausiblement que les habiles ventriloques que réclamait l’instant… »

    « … les taux d’intérêt sont négatifs, le taux de change de l’euro est au plus bas, les prix du pétrole sont rentrés sous terre, les revendications salariales sont au niveau d’avant la création de la CGT, les abattements de charges sociales et les ristournes fiscales en faveur des entreprises ont atteint le firmament, les coûts salariaux ont explosé en Chine, l’évasion fiscale institutionnalisée des multinationales fait tous les jours la « une » des journaux, les travailleurs terrorisés par le chômage remplissent les urgences… et l’investissement reste malgré tout cela au point mort. Que l’on demande dans ces conditions à la société de soulever encore un peu plus haut ses jupons pour réanimer la libido défaillante du capital a quelque chose d’indécent !... »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :