• Ma lecture de l'actu en mai-juin 2016

    Romaric Godin : « La Grèce, une tragédie française... »

    Romaric Godin : « La Grèce, une tragédie française... »

    par François Ruffin, Sylvain Laporte 15/06/2016 paru dans le Fakir n°(71)

    Romaric Godin s’explique sur son travail et dresse un tableau d’ensemble de la crise grecque.

    Comment la Grèce en est-elle arrivée là ? En quoi le traitement de la crise grecque est révélateur de la politique des partis socio-démocrates ? Qu’est-ce qui fait que les grecs perçoivent aujourd’hui la France comme un « Vichy post-moderne » ?

    Merci à Thierry de Troll de m'avoir signalé cet article.

    J’en profite pour rappeler à cette occasion que François Ruffin, réalisateur du film « merci patron », fondateur et rédacteur en chef du journal Fakir, est également l’auteur du lumineux « Faut-il faire sauter Bruxelles ? » éditions Fakir2014, que m’avait offert Marie-Françoise, et que j’aimerais que tout le monde ait lu, pour comprendre que ce qui arrive à l’Europe n’est pas un déraillement, une mauvaise passe, mais bien la réalisation du projet de ses pères fondateurs.

     

    Brexit : ce que la campagne britannique dit de l'état de l'UE

    Par Romaric Godin, La Tribune 13/06/2016

    « Si la moitié des Britanniques est tentée par le Brexit, malgré les risques évidents de ce choix, c'est aussi parce que l'UE apparaît désormais comme une impasse et non plus comme une chance. Et cette situation, ce changement historique qui est à l'œuvre dans bien d'autres pays européens, est aussi le fruit de la politique menée depuis 2010. Cette campagne référendaire britannique met à jour le fait que l'UE ne peut plus compter sur la seule peur de l'inconnu pour assurer sa survie. »

     

    Ce canular qui a annoncé l'annulation de la dette grecque

    Romaric Godin, la Tribune, 03/06/2016

    Avec cette usurpation inattaquable, le CADTM, Comité pour l'abolition de la dette du tiers monde, engage un débat dans les opinions publiques sur les politiques qui conduisent à un effondrement de l'économie hellénique et à un alourdissement du poids de la dette.

     

    Rien de nouveau, juste un cran plus haut sur l’échelle de brutalité sans vergogne. Pour mettre les Grecs à genoux :

    La BCE, bras armé des créanciers

    Romaric Godin, la Tribune, 02/06/2016

     

    Grèce : le bluff fragile de l'Eurogroupe

    Par Romaric Godin La Tribune, 26/05/2016

    Tout est dans le titre

     

    En Grèce, «encore un effort» pour satisfaire les créanciers ?

    Libération - Maria Malagardis — 9 mai 2016

    Un simple, court et néanmoins excellent récapitulatif.

     

    Non, la Grèce n'a pas reçu l'aide à la Grèce...

    La Tribune - Romaric Godin - 04/05/2016

    Le Handelsblatt, journal conservateur de référence du milieu des affaires allemand, livre le 4 mai, une étude d’une école de gestion de Berlin : 95 % des sommes prêtées depuis 2010 à la Grèce sont retournés aux banques et aux créanciers. Angela Merkel, Wolfgang Schäuble et Jean-Claude Trichet, les principaux architectes du « plan d'aide », et à leur suite les dirigeants élus par les peuples de la zone euro, ont ainsi pu sauver les banques sur le dos du bouc émissaire grec. Ils sont condamnés à continuer ainsi, sauf à assumer leur responsabilité, et accepter de faire payer par les contribuables de la zone euro 95% de la dette grecque indue.

     

    L'impossible résistance d'Alexis Tsipras

    La Tribune - Romaric Godin | 03/05/2016

    La poursuite du mémorandum en cours, qui conditionne la solvabilité de l’Etat grec d’ici juillet, semble désormais compromise. Du point de vue des créanciers, elle nécessite que l'intérêt des créanciers prime, en Grèce, sur tout le reste, y compris l'ordre démocratique et l'état de droit. En outre, les nouvelles mesures exigées, dégraderaient encore l’économie grecque, et annihileraient pour longtemps les possibilités de son redémarrage. Une crise du même ordre que celle du printemps 2015 se profile, mais comportant des implications d’incertitudes politiques encore plus importantes et dramatiques, tant pour la Grèce que pour les principes de démocratie en Europe.

     

    Nuit partout

    Greekcrisis – Panagiotis Grigoriou - 3 mai 2016

    L’ethnologue et historien décrit et analyse cette situation sur le terrain, dans chacun de ses volets.

     

    -->Nuit Debout ?
    le site internet avec programme et video live et 
    radiodebout qui émet en direct par intermittence 

    Quoi en penser ? Des pistes...

    http://www.eric-verhaeghe.fr/racines-liberales-de-nuit-debout/

    http://www.cercledesvolontaires.fr/2016/04/01/reportage-a-la-nuit-debout-discours-de-francois-ruffin-interviews-de-citoyens/

    http://russeurope.hypotheses.org/4857


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :