• Qu’est-ce qu’on voit sous l’eau, se baignant au large ?

      

     

    La profondeur bleue insondable occupe tout le champ visuel, et nous imprègne d’une appréhension émerveillée.

    On peut  oser, en espérant que ce sera sans résultat, distinguer dans le lointain des formes de poissons, tels qu’on les imagine d’après notre expérience d’observation près du bord, où de notre fantaisie. Mais on ne distingue absolument rien. La mer est vide, déserte, absente de vie.

    Qu’est-ce qu’on voit sous l’eau, se baignant au large ?

    Si le besoin de communiquer notre émotion ne prend pas le dessus, qui nous oblige à faire surface, à participer à l’euphorie du groupe qui nage derrière le bateau en panne, en s’assurant avec l’amarre terminée par un pare-battage, si nous ne nous laissons pas enivrer par le délice de l’eau qui glisse sur notre peau sous le ciel absolu, si nous insistons, faisons un tour d’horizon juste sous la surface, en essayant différentes focalisations, nous distinguons peu à peu des formes translucides, contenant d’autres formes, tellement surprenantes qu’une fois revenu sur le bateau, elles seront difficiles à décrire, incommunicables à ceux qui n’ont pas fait la même expérience.

    Qu’est-ce qu’on voit sous l’eau, se baignant au large ?

    En août, après la baignade à 2500m de fond, dans une mer sans ride, nous avons échangé à ce propos avec l’équipage. Manuel avait vu quelque chose. Et comme souvent, une expérience tellement éphémère et peu commune, est oubliée. Ces jours-ci, je me suis souvenu de cela, et j’ai enquêté sur le net.

    Ces formes sont des animaux du macroplancton, principlament des cténaires. Elles ne sont pas urticantes, dérivent au gré des flots, certaines peuvent atteindre plusieurs centimètres ou même une dizaine de centimètres d’épaisseur, parfois en colonies de longs chapelets qui peuvent atteindre plusieurs mètres.

    J’ai cherché sur le net ce qui ressemblait le plus à ce que j’ai vu moi-même lors de mes expériences.

    Le petit film transcrit bien l’impression que cette observation procure http://vimeo.com/7558395.

    (si le film ne démarre pas, essayez en cliquant sur Switch to HTML5 Player en bas à droite de la fenêtre du film)

    Pour en savoir plus sur le macroplancton : (attention, lorsque cela bouge vite, c’est que le film est accéléré)

    http://www.youtube.com/watch?v=x7JSBP2zHUM

    http://vimeo.com/7467274

    http://vimeo.com/11801925

    http://vimeo.com/12644964

    http://vimeo.com/8572476

    http://www.youtube.com/watch?v=SUHLPbkl3e8&NR=1&feature=endscreen

    http://www.youtube.com/watch?v=CiNPdc5BZuA

    http://www.youtube.com/watch?v=-Jooz4gz264&feature=related


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :